Choisir ses amarres :

          Les 3 torons

Le cordage 3 torons est très facile à épisser. Il peut être utilisé ne ligne de mouillage.

La 3 torons polyamide

  • Le Polyamide est un matériau qui a un bon allongement dynamique mais il a pour inconvénient de moins bien supporter les UV (phénomène de durcissement)

La 3 toron polyester - BlackGear

  • Le Polyester, s’allonge moins  mais résiste mieux aux U.V. et aux intempéries, il est donc recommandé pour l’amarrage dans les régions plus ensoleillées.

Squareline ou cordage 8 torons

Le cordage 8 torons est un cordage tressé.

Cette construction est naturellement antigiratoire et anticoque. Il est facile à épisser sur chaîne et est utilisable sur guindeau cela le rend idéal pour l’ancrage.

Cleanline

Amarre tressée avec une âme. Cette lignes d’amarrage est très souples et moins encombrantes que les cordages toronnés de même résistance.

Cette double tresses est résistance à l’abrasion et au ragage.

Nom

Avantages

Inconvénients

Polyamide 3 torons

Résistance rupture, élasticité, prix

Tenu aux UV

Polyester 3 Torons

Résistance à l'eau de mer et aux UV, résistance rupture

Moindre élasticité

Squareline

Esthétisme, flexibilité, résistance rupture, élasticité, facilité d'épissure

Tenu en main

Cleanline

Elasticité, résistance rupture, flexibilité, tenu en main

Prix

Choix du Diamètre :

Tableau indicatif pour le choix du diamètre du cordage

Taille du bateau en mètres

Poids du bateau en tonnes

Amarrage

mouillage

+/- 8

2

08 ou 10

12

4

12

14

+/-10

5

12

14

7

14

16

+/-12

8

14

16

11

16

18

+/- 16

12

18

20

Dans la majorité des cas ce sont les bloqueurs, les taquets ou les winchs qui déterminent le diamètre minimum et maximum du cordage (cf. les recommandations du fabriquant).

 

Les cordages sont généralement surdimensionnés et travaillent à seulement 25% de leur résistance rupture. Ce surdimensionnement est expliqué par le souhait d’avoir un minimum d’allongement et non pour garantir une résistance à la rupture suffisante. Effectivement il n’arrive jamais qu’un cordage cède.

 

Calcul de résistance :

 

Résistance rupture de la drisse ou de l'écoute de génois nécessaire = Surface Génois x 80

Résistance rupture de la drisse ou de l'écoute de Grand voile nécessaire = Surface GV x 100

Résistance rupture de la drisse ou de l'écoute de Spinnaker nécessaire = Surface Spinnaker x 30

 

Exemple pour un spinnaker de 80m2 = 80x30= 2400/daN

 

L’allongement :

 

L’allongement est certainement le critère le plus important pour une drisse et un élément déterminant pour une écoute.

 

Lors de sa mise sous tension un cordage en polyester s’allonge 5 fois plus qu’un cordage très statique type Dyneema. Par exemple une drisse en polyester de 20 mètres va s’allonger de plus de 1m alors qu’un cordage en Dyneema s’allongera que de 20cm. Il faudra donc avaler 80cm de plus au winch.

 

Les cordages en polyester auront un allongement à la charge de travail entre 4 et 7% alors que les cordages Dyneema, ont un allongement inférieur à 1%.

Un cordage travaillant à 25% de sa résistance rupture aura moins d’allongement que s'il travaillait à 50%. Moins il travaillera plus il sera statique. Autrement dit, sur la même application, un cordage de 14mm aura moins d’allongement qu’un cordage 12mm.

La gaine :

 

Pour les écoutes, le toucher est souvent privilégié. Ce sont les cordages que nous avons le plus régulièrement en main. A l’image de la Pacific le polyester discontinu (aspect coton) offre un confort en main indéniable.

 

 





Tableau indicatif pour le choix du diamètre des cordages :

Drisses

Ecoutes

Longueur du

voilier en

mètres

Spi

Génois

Grand Voile

Spi

Génois

Grand Voile

6 à 8

8

8

8

10

10

10

9

8

10

10

10

12

10

10

10

10

10

10

14

12

11

10

12

12

12

14

12

12

12

12

12

12

14

12

14

12

12

12

14

14

12

16

12

14

12

14

14

14

18

14

14

14

14

14

14

24

16

16

16

16

16

16